Ce n’est pas nous qui le disons… c’est le public !

Vous hésitez encore à venir voir Le Roi Nu ?

Vous avez raison, après tout. Pourquoi est-ce que vous nous croiriez ? Après tout, nous pourrions vous faire croire n’importe quoi.

Mais nous ne vous demandons pas de nous croire. Nous vous demandons de croire les spectateurs, comme vous. Et pour être convaincus, lisez les quelques extraits de critiques ci-dessous.


Toujours pas convaincus ? Regardez cette petite vidéo.

Et si vous doutez encore, n’oubliez pas de voir et revoir notre infographie. Elle aussi, elle dit la vérité.

Comment SCRIBE va déshabiller le Roi…

Récit de Jehanne et Sophie, metteures en scène chez SCRIBE cette année.

« Hourra !! Vive le Roi !! Vive le Roi !! » Mais qui est ce souverain? Où sommes-nous, quel est ce royaume ?

C’est chez le Roi Nu que SCRIBE vous emmène cette année, royaume imaginé par l’auteur Evguéni Schwartz en 1934, pour dénoncer les régimes totalitaires de son époque. N’ayez crainte : le propos est sérieux mais plein d’humour, et vous reconnaîtrez des contes de votre enfance signés Andersen, comme Les habits neufs de l’empereur, La Princesse au petit pois ou encore La Princesse et le Porcher

Photo des répétitions du Roi Nu - SCRIBE-Paris

Au tout départ, le choix de la pièce a été difficile : les Scribouillards hésitaient entre Le Retour de la vieille dame, de Dürenmatt, et une pièce de Schwartz Le Roi Nu. Les deux metteures en scène, Sophie Courtel et Jehanne Ducros-Delaigue, ont préféré l’humour et l’engagement politique de cette dernière : c’est donc le Roi Nu qui a été choisi. Durant les 5 mois qui ont suivi, les répétitions ont été joyeuses, complètement folles, et pourtant très efficaces !

Il n’a pas été simple non plus de choisir où situer l’action : dans une contrée imaginaire de conte de fée? Dans l’univers stalinien des années 30 ? Ou pourquoi pas dans une ambiance de guerre froide, dans les années 60 ?

Photo des répétitions du Roi Nu - SCRIBE-Paris

C’est ainsi que nous avons forgé cette joyeuse dictature, un peu loufoque, tour à tour colorée et austère, et surtout… très musicale, car oui, cette année, l’aventure se fera en chansons !

Nous vous attendons donc nombreux pour célébrer avec nous l’avènement du Roi Nu !

Photo des répétitions du Roi Nu - SCRIBE-Paris

Annonce : SCRIBE-Paris recherche un graphiste !

Crayons de couleur

Avis à tous les pros de Photoshop, Illustrator et autres. 🙂

SCRIBE-Paris recherche un graphiste pour la réalisation de l’affiche de notre pièce de cette année : Le Roi Nu, d’Evgueni Schwartz.

Rémunération : les sourires des jeunes étudiants du Haut-Karabagh dont vous contribuerez à financer les études. Croyez-moi, cela n’a pas de prix. (Nous rappelons qu’à SCRIBE, personne n’est rémunéré, et nous tenons à respecter cette règle.) Vous aurez également, si vous le souhaitez, une mention de votre nom sur notre site Internet.

Connaissances nécessaires : pas besoin de nous prouver que vous avez suivi telle ou telle formation ou que vous avez travaillé pour telle ou telle entreprise. Chacun a sa chance à SCRIBE-Paris. Si vous pouvez nous montrer une ou deux réalisations, ce sera un plus. Le logiciel sur lequel vous aimez travailler n’a aucune importance du moment que vous êtes à l’aise avec.

Nous laissons libre cours à votre créativité. Il s’agira simplement de respecter la direction artistique suivie par les metteurs en scène, le pôle costumes et le pôle décors.

Vous êtes intéressé ? Contactez-nous ! Nous sommes également à votre disposition sur Facebook et Twitter. L’idéal serait de pouvoir passer rencontrer les membres de l’association un mardi soir après une première prise de contact. Rassurez-vous, nous n’avons pas l’habitude de mordre ! (ou alors, il faut vraiment nous provoquer…)

Vous connaissez un graphiste en herbe qui serait intéressé ? Pensez à faire tourner cette information dans votre réseau. 🙂